I’m back after a major hiatus!

Hi everyone! (Francais en rose italics)

So I know I took a somewhat longer break than what I had originally said, but my mind just wasn’t focused enough to write for you when I came back from the Camino. I want to start by thanking everyone for the kind words and encouragement that you sent during the entire time that I was gone. It really helped me through the hard times and made me appreciate how lucky I am to have such a wonderful network of family and friends. See me above on the day I came back, fresh off the bus seeing my friends in Paris.

I want to tell you all about the experience so for the next couple of days, while I am doing boring things like job hunting and getting my life sorted out in my new city, London, I am going to tell you stories about the Camino. I hope they will inspire you all to do something grand with your life, big or small, just something fresh and new.

Donc, je sais que j’ai fait une pause un peu plus long que ce que j’avais d’abord dit, mais mon esprit n’était tout simplement pas assez concentré pour écrire pour vous quand je suis revenue du Camino. Je veux d’abord remercier vous tous pour vos gentis mots et les encouragements que vous avez envoyés pendant tout le temps que je n’étais pas là. Ca m’a vraiment aidé dans les moments difficiles et m’a fait apprécier la chance que j’ai d’avoir un formidable réseau de  famille et amis. Ci-dessus c’est une photo du  jour que je suis revenue, fraîchement débarqué de l’autobus pour voir mes amis à Paris. 

Je tiens à vous dire tout sur l’expérience alors pour les prochaines jours, tandis que je fais des choses ennuyeuses comme la recherche d’emploi  dans ma nouvelle ville, Londres, je vais vous raconter des histoires sur le Camino. J’espère qu’ils vont vous inspirer tout à faire quelque chose de magnifique avec votre vie, petits ou grands, juste quelque chose de frais et nouveaux. 

Where to begin….

I think I can start by telling you that the camino restored my faith in the goodness of people. It reminded me and reinforced that stereotypes and assumptions that we have about people from certain places are not always true and that pre-judging people is a dangerous game. The simple fact that everyone on the camino is doing the same thing yet at the same time creating their own experience  brings everyone together and makes for a melting pot of amazing stories and shared moments.

Par où commencer …. 

Je pense que je peux commencer par vous dire que le camino a remis ma confiance dans les gens. Ca m’a rappelé et renforcé que les stéréotypes que nous avons sur les gens de certains lieux ne sont pas toujours vrai et que de pré-juger les gens est un jeu dangereux. Le simple fait que tout le monde sur le Camino fait la même chose mais en même temps crée leur propre expérience rassemble tout le monde et  aident a creer des histoires étonnantes et des moments partagés. 

I made friends with people that I share no common languages with, just hand gestures and smiles, and I made friends who are 1,2 and 3 generations apart from me in age. It just goes to show that everyone no matter who they are, age, race etc. has something to offer.

Throughout the Camino, I felt like I was being tested by the Camino Gods, as I was calling them, as I had several days where my feet hurt so much that the prospect of walking was hard to face. I walked with one foot out at a 90 degree angle to try and move the pain elsewhere. This was during what most people say is the longest part of the Camino, called the Mesetta, where you walk 50 or so km over 2 or 3 days along a gravel path with fields around you, often atop a mountain. It is hot, dry and very sunny. One one day when I was feeling a bit alone these two German sisters came up behind me and despite not knowing German, I could understand enough to know they were commenting on my crazy limp. They came up to me and in broken English asked if I needed help or anything and I politely said no thanks because carrying me would have been the only solution. As they continued on forward moving fast, one of the sisters stopped, put down her bag and rooted through the top pocket for something. She found it and ran back to me and handed me a little rock she had gathered from earlier on during the Camino. It was in the shape of a heart and she said that it was for luck and she hopped my feet would stop hurting.

J’ai fait des amis avec des gens que je parle pas la meme langue que moi, juste des gestes de la main et des sourires, et j’ai fait des amis qui sont 1,2 et 3 générations plus ages que moi.  

Tout au long du Camino, je me sentais comme étant testés par les Dieux du Camino, comme je les appelle.  J’ai eu  plusieurs jours où j’avais mal aux pieds tellement que meme penser de marcher faisait mal. J’ai marché avec un pied à un angle de 90 degrés pour essayer de déplacer la douleur ailleurs. Ce fut durant ce que la plupart des gens disent est la plus longue partie du Camino, appelé le Mesetta, où on marchent environ 50 km sur 2 ou 3 jours le long d’un chemin de gravier avec des champs autour, souvent au sommet d’une montagne. Il fait chaud, sec et très ensoleillé. Un jour où je me sentais un peu seul, deux sœurs allemandes sont venu derrière moi et ne sachant pas bien l’allemand, je pouvais comprendre assez pour savoir qu’elles étaient entrain de parler de mes pieds. Elles sont venus vers moi et m’on demandé si j’avais besoin d’aide ou de quelque chose et je leurs est dis poliment non merci, car transportant moi aurait été la seule solution. Elles ont continuaient à avancer rapidment quand une des sœurs s’est arrêté, a poser son sac et chercher dans la poche en haut pour quelque chose. Elle l’a trouvé et a couru vers moi et m’a remis une petite caillou en main qu’elle avait recueillies plus tôt sur le Camino. Il avait la forme d’un cœur et elle m’a dit que c’était pour la bonne chance et elle souhaiter que  mes pieds cesserait d”avoir mal.

A few days later my feet did stop hurting, although I’m sure that was my body just taking it’s course, but when I caught up to the sisters with my new found energy and pain-free feet and I ran up behind them and surprised them. I know it wasn’t the stone that got rid of the pain, but I’m sure their kindness and generosity encouraged me to get to where I was going and to help me see further than my sore feet.

So there you have it, a little piece of my camino. More to come, stay tuned.

Quelques jours plus tard mes pieds ont cesser de faire mal, mais je suis sûr que c’était mon corpsqui devenait plus forte, mais quand j’ai rattrapé les soeurs avec mon énergie retrouver et sans douleur des pieds,  j’ai couru derrière eux pour leurs faire surprise.  Je sais que ce n’était pas la pierre qui s’est débarrassé de la douleur, mais je suis sûr que leur gentillesse et leur générosité m’a encouragé à aller jusque au bout et pour m’aider à voir plus loin que mes pauvre pieds voulait. 

Donc là vous l’avez, un petit morceau de mon camino. Plus à venir, a bientot. 

xo

Spec.

Advertisements

One thought on “I’m back after a major hiatus!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s